Lundi 2

On s'occupe comme on peut...
Visite de 2 maisons l'une à Karia bord de route, en béton, pas de vue et on ne peut voir l’intérieur car Maria n'a pas les bonnes clés.. ca tombe bien en plus il y a des infiltration d'eau par le sol. On va voir la seconde à Platistoma c’est autre chose, jolie vue, maison en pierres avec bon toit joli plancher. La maison à été abandonnée depuis des années. Il y a un fatras la dedans….Sur la table  il y a entre autre un pichet de vin, le verre  à côté. On goûte dans le tonneau une espèce de vinaigre..  La cuisinière à bois avec le tuyau qui dégage par le mur… A l'étage des pelotes de coton de toutes les couleurs à  moitié déroulées (pour faire des tapis  ?) mais on pourrait vraiment en faire quelque chose de dette maison.. Et me voilà partie à imaginer, casser des cloisons , garder jolies portes, comment amener de la lumière dans la cuisine ? De la terrasse ombragée vue magnifique sur Meganisi…ne rêvons pas.. On a vu ce que l'on pouvait acheter pour 60000 euros négociables..  
De retour grande lessive repassée pour 10 euros. Panos et ses assistants viennent remonter l'inverseur puis Panos aligne le moteur.. une œuvre d'art, un petit tour par ci, un coup de vis par là. Et suspens…  Le moteur tourne comme d'hab très bien et miracle plus rien ne vibre.. JJ en a les larmes aux yeux…
Pour fêter ça il va prendre une douche à la marina avec le peu de crédit restant tandis que je me lave dans le carré puis rinçage en maillot avec la douche de pont dans le cockpit à l'heure où les gens passent et repassent devant les bateaux. Ça fait du spectacle. Tout ca pour aller manger fresco calamari et octopus dans une taverne.


Mardi matin JJ part à l'aube chercher Baptiste a Corfou tandis que je range  le bateau pour l’accueillir.
En cours de route Baptiste s'aperçoit que dans la pochette jetée à la poubelle il y avait sa carte d'identité. Damned.. .
Mercredi JJ va payer sa facture aussi salée que la mer. On téléphone au consulat après une déclaration de perte à la police qui nous fait revenir plus tard car ils doivent sécuriser la visite du vice  premier ministre. Le consulat voudrait qu'on aille à Athènes pour refaire la CI. On va essayer de s'en passer avec une photocopie et un beau papier en grec et un tampon du commissariat.

Finalement on arrive à partir jeudi matin. Quel soulagement quand on largue enfin les amarres après 8 longues journées à quai.. On a changé nos plans au lieu de monter vers le Nord contre le vent on descend vers le sud poussé par une bonne petite brise qui nous amène directement à Ormos Elia sur la petite ile de Meganisi. Une petite étape pour amariner Baptiste. Mouillage moins tranquille qu'il y a un mois beaucoup de monde. On parie sur des départs le lendemain matin pour mieux se placer.
Effectivement un anglais s'en va d'une place qu'on convoitait. Suffisait d'y croire ! On a mouillé avec un orin car hier c'était un peu le bazar dans la crique. Comme ça les nouveaux verront où est notre ancre. En principe le vendredi on ne devrait pas avoir les bateaux de location qui rentrent à leur base en fin de semaine. Et ensuite petit tour a Katomeri le village au dessus mais pas plus loin car il commence à faire chaud.