Mercredi 30 après la plongée du matin suivi du petit dej, on lève l'ancre pour aller mouiller devant Vonitza village dans son jus très sympa.. puis après les courses on va mouiller derrière l’île à la passerelle qui rejoint Vonitsa. On dirait que la passerelle à été construite pour se rendre à la chapelle seul bâtiment de l'ile. Des oiseaux de toute sorte nichent hirondelles, mésanges, c'est la saison !!

20180531_094926-1


Nous levons l'ancre jeudi pour rejoindre l’île de Vouvalos,  les Bahamas locales. Le vent se lève, jolie traversée  au grand largue ce qui permet à JJ de régler le mât et les haubans. Restera un autre réglage quand nous serons au près sur l'autre bord. Nous croisons un pélican qui se repose puis s'envole lourdement quand on passe. Il y a peu de fonds (environ 2.50m d'eau), donc pas grand monde, autrement dit personne. Alors île paradisiaque certes, chahutés par le vent et la houle croisée nous sommes, l'orage arrive, puis la pluie.. Le barboc du soir est compromis..  Vers 19h ça se découvre, le vent tombe, nous débarquons au milieu des pêcheurs  de crevettes qui se retrouvent sur la plage à plusieurs bateaux avant d'aller relever leurs filets..  Feu et grillades et clairette crémant de Saillans pour arroser la nouvelle génération Vidal qui arrive.. On se régale avec en panorama la lune orangée presque pleine qui se lève parmi quelques nuages.

20180531_210441

Soirée feu de bois sur l'île qui n'est plus déserte : c'est le RDV des pêcheurs au soleil couchant,  ils attendent là et discutent un moment avant d'aller relever leurs filets.

20180602_204720

Un belle lune se lève en même temps que les moustiques attaquent...

 vendredi : mais on est bien là! Donc on va rester encore un peu. Le scénario météo est le même chaque jour : le matin au réveil,  mer d'huile un régal pour piquer une tête ; dans la matinée le vent très léger vire au nord, puis vers 13h ou 14h il tourne à l'ouest et monte jusqu'à 15nds ou 18nds. A l'heure de l'apéro il baisse et à la fin de l'apéro il est tombé complètement, ce qui facilite le retour des invités à leur bord. En effet, Martinett (un Hanse de 9m) de Peter et Françoise rencontrés à Vonitza  nous a rejoint. Ils sont venus d'Allemagne en 2010 après des années de navigation jusqu'en Suède et Finlande . Ils sont arrivés en Méditerranée par les canaux et le Rhône et depuis leur bateau est ici, il passe l'hiver dans un tout petit chantier du golfe (bonne adresse pas chère ). Donc apéro sur India avec Yapalefeu et Martinett.

20180601_190007

Puis attaque en masse des moustiques. On a eu du mal à s'en débarrasser, pire qu'aux Saintes !

Samedi : de bon matin, 8h30, Bérénice vient nous montrer sa trouvaille, une toute petite tortue. Ils vont partir et elle nous charge de la remettre à l'eau là où elle l'a trouvée.

20180602_082543

Il y en a pas mal par ici et hier j'en ai vu une grosse (1m) qui venait de mourir échouée sur la plage, ainsi qu'une autre déjà décomposée. Pollution ? Prise dans les filets des pêcheurs  ?

20180602_105837

Balade en annexe sur l'étang au milieu de l'île, ambiance mangrove avec la végétation qui descend au ras de l'eau. Je ramasse de la salicorne pour faire un pot au vinaigre..

Le soir, c'est à nous de rendre visite à nos voisins de mouillage. Soirée grecque à bord. Peter et Françoise connaissent beaucoup de danses grecques et bien sûr il fallait passer à la pratique dans un espace de 2m carrés ! RDV est pris pour demain, on se retrouve à la taverne de Koronisia autour d'un plat de crevettes fraîches du golfe.

Aujourd'hui encore une très longue navigation, une petite heure manoeuvres comprises ! Vu les instructions nautiques pas très engageantes on est arrivé très lentement dans ce port. Petit et peu profond (à peine plus de 2m) mais un superbe ponton avec eau, électricité et wifi gratuit, le long duquel on s'est amarré. Merci les subventions européennes ! Et personne à part les barques de pêcheurs ,  un petit cata et nous.

Koronisia : un bout du monde entouré d'eau. Prendre une colline au milieu des étangs comme Maguelone, à la place de la cathédrale y mettre une très vieille petite église byzantine tout juste restaurée (re-merci l'Europe). Quelques dizaines de maisons avec de jolis jardins fleuris, deux trois tavernes devant le port où quelques grecs sirotent leur ouzo, tranquilles ! Juste l'envie de rentrer dans cette maison avec une belle tonnelle de bignone fleurie,et de s'installer là , le bateau amarré à quelques mètres. C'est sûr que pour les grecs les temps sont durs, mais je ne sais pas s'ils se rendent bien compte de la qualité de vie qu'ils ont dans des endroits comme ici.

2018-06-03 17

Screenshot_20180603-172839

Le rond bleu, là,  c'est nous....

Ce soir plat de crevettes du golfe à la taverne au bout du ponton. Et pour digérer ça danse avec la serveuse.

Grosse moyenne, depuis lundi on a fait...... 18 milles  !