Nous voilà mouillés depuis hier à aya agios markou près de Vonitza dans le golfe d'Amvrakia près du voilier Yapalfeu de Bérénice et Daniel nos amis belges rencontrés sur le chantier.  
Retour à samedi.. après avoir récupéré un joli fridge tout neuf en kit à Lefkas, on a croisé un petit marché de producteurs où je me suis quelque peu abandonnée. Il faut dire que sans frigo avec une bouteille d'eau gelée par jour, j’achetais le frais et les légumes au jour le jour. Des le retour au chantier, démontage et remontage du fridge. Il a été opérationnel dimanche matin.. Merci et bravo JJ.  
Pour fêter ça samedi on est allé, emmenés par Bérénice et Daniel à un concert de djeunes jazzeux…  trop bien , à Preveza . On a fini à la taverne d'en face « chez Markos » . Super formule tu bois un ouzo et on t'apporte de quoi manger avec, du pain grillé à l'huile d’olive et de la feta, puis de nouveau tessera ouzo et des saucisses à la tomate, puis avec des anchois. Pour finir la soirée avec du baglama,  Vassiliki une prof de musique à la guitare,  des chants dont 2 rebetikos que je connaissais .. Tout ce qu'on aime..... On est rentré un peu tard compte tenu de ce qui nous attend le lendemain car la remise à l'eau est prévue pour le lundi.. Poussif le réveil du dimanche,  mais petit à petit l'énergie revient. .  JJ les mains dans le moteur de l'annexe puis dans le moteur d’India.. essai du moteur, joli bruit, il démarre au ¼ de tour.. ouf.. Pour une fois Eole est avec nous.. Moi je répare des moustiquaires, je fais la lessive à la main à l'ombre sous le bateau. Puis vient 19h. Cette fois-ci c'est nous qui emmenons nos amis belges.. après un coucou à Markos et un petit ouzo, nouveau concert jazz donné par les profs de ceux d'hier. Mais nettement moins bien, beaucoup d'ego et de surenchère de son.. Tout en écoutant,  on dort sans vergogne (sans ronfler) pour récupérer de la veille et se préparer à la suite.. car il y a un panighiri à 10mns de Préveza en l'honneur de la Pentecôte orthodoxe.. On se trouve en pleine campagne devant une église  parmi tous les villageois des alentours avec des musiciens d’Epire, clarinette, guitare, chanteur, batterie.. quelques slouvakis, de la bière grecque Fix et en avant la soirée à danser statria, zagorissios, pogonissios, tsamikos.. Les femmes d'abord comme d'hab puis quelques hommes.. Grande première, le pope doit être riche car un autre groupe avec bouzouki et chanteuse proposent zonaradikos, et zebetiko. Un homme évolue avec grâce on voit son âme s'élever à mesure de la danse, d’autres à genoux l’encouragent en tapant la mesure pour l' aider à revenir sur terre, qu'il ne s'envole pas parmi les nuages là ou ses pas semblent le mener.. retour à 2h comme la veille.. Nouveau réveil difficile.. La remise à l'eau fin de matinée ou début d’aprèm..  Vite, peindre les marques sur la chaîne d'ancre, faire les pleins d'eau, nettoyer India de fond en comble tant qu'on a de l'eau.. Juste le temps de remarquer une tourterelle roucoulante qui a fait son nid et couve sous les panneaux solaires d'un voilier voisin, blaguer avec nos amis belges qui remettent à l'eau aujourd’hui. Garer le fourgon chez Ionion les concurrents d'à côté chez qui on a réservé une place pour le gardiennage d'été. Prendre une douche car on ne sait pas quand sera la suivante, manger une salade. Oui oui on est prêt.. . Le tracteur nous met à l'eau.. tutti va bene… on y est.. arrghhhh le moteur ne démarre pas……  Après l’intervention de Dimitris et un joli stress… CA TOURNE, nous voilà à pied d'œuvre avec un petit vent qui nous pousse sur le quai d'en face… 2 faux belges appontés (français sous pavillon belge pour payer moins de taxes) nous donnent la main ou l’amarre comme on préfère et ça y est c'est parti ! On fait des ronds dans l'eau le temps de retrouver nos esprits, on se met au mouillage pour comprendre pourquoi les ordis et gps ne s'ouvrent pas (on n'a pas eu le temps de vérifier avant), régler le presse étoupe, etc.…..et  savoir ce que l'on fait  maintenant qu’on est là.. . Entre temps Yapalfeu est à l'eau alors on le suit.. un vent nous pousse on est au génois tranquille jusqu’à 6.5 noeuds tout de même.. ., On retrouve nos marques, nos sensations.. et on arrive dans cette baie magnifique, déserte.. Un orage tourne au loin sur les montagnes puis la lune se lève pleine ..panselinos.. et kali nichta..
Mardi matin, 1er plongeon à 7h30 dans une eau pile bien pour moi.. 25 degrés paraît il.. On petit dej  farniente, on monte l'annexe et nous voilà à terre à balader avec Philos le chien , Bérénice et Daniel parmi les chicorées bleues, les mauves, jasmin, fenouil, arbousier, cystes, ....on a besoin d'un bâton pour nous frayer un chemin à travers les toiles d'araignée. Bérénice et moi revenons à la nage. JJ fait des sculptures le long de la plage avec du bois flotté, des objets insolites, presse citron, chaussure, et plastiques en tous genre (typiques des plages grecques)…. Récolte de citrons dans le jardin d'une maison fermée.  
 De retour sur India j'apprends une super nouvelle, je vais être grand tante !! Damien le fils de mon frère Fred et sa chérie Célia (de Damien vous suivez toujours?)  vont avoir une petite fille en fin d’année..  La nouvelle génération de ma famille arrive….  
Bon c'est la 1ere fois cette année que je me remets à l'écriture, don't worry la prochaine fois sera plus courte….
En fin d'après midi Bérénice et Daniel nous font découvrir une balade par un petit sentier où des milliers d'araignées ont tissé leurs toiles. Des biens grosses noires avec une tâche blanche sur le dos. Avec nos bâtons on les écarte gentiment pour passer. On arrive enfin sur une belle plage avec une taverne juste pour nous. En début de saison il n'y a encore personne. Quelques ouzos plus tard on a eu un peu de mal à rentrer. Repas au clair de lune et dodo.

Mercredi après midi : courses à Vonitza, là où j'ai passé pas mal de temps cet hiver. Content d'y être enfin en bateau.

Ce soir on reste dans le coin au mouillage. Et demain on rejoindra Yapalefeu dans les îles (désertes) de Vouvalos.